google.com, pub-6080911976552646, DIRECT, f08c47fec0942fa0 data-ad-client="ca-pub-6080911976552646"
Menu

Brabus 900 Crawler : La démesure du style, de l’argent et de la consommation!

Décidément, le monde de l’automobile ne cessera de nous surprendre. Il y a quelques jours, Brabus, le célèbre préparateur allemand spécialisé dans les produits Mercedes-Benz, a dévoilé sans doute l’une de ses créations les plus folles, le 900 Crawler.

Ce 4×4 extrême est de toute évidence basé sur le non moins extrême Mercedes-AMG G63. Ce n’est pas la première fois, remarquez, Brabus se faisant une joie de présenter chaque année quelques variations toutes plus flyées les unes que les autres de ce congélateur sur roues.

Toujours est-il que le 900 Crawler se veut un G63 largement modifié. Esthétiquement, il est difficile de ne pas remarquer l’absence de portes et de toit normal, les ailes surdimensionnées, la débauche de fibre de carbone, le châssis tubulaire surélevé et les immenses pneus de Maxxis Razr MT taillés pour le hors-route sérieux.

L’habitacle, bien entendu, est aussi complètement modifié. En fait, tout est nouveau, du tableau de bord aux sièges, en passant par le pédalier et la console centrale. Impossible pour tout être humain doté de doigts de ne pas effleurer de la fibre de carbone en prenant place à bord.

Côté mécanique, Brabus n’y pas été avec le dos du canard. Le V8 biturbo AMG du G63 est passé de 4,0 à 4,5 litres et de 577 chevaux à 900, d’où le 900 dans le nom. De son côté, le couple est passé d’un maigre 627 livres-pied à un plus décent 922. Apparence que le couple serait bridé par Brabus pour protéger la transmission. Décevant. Le 0-100 km/h est l’affaire de 3,4 petites secondes. Par contre, la vitesse maximale est limitée à 160 km/h. Brabus n’a pas mentionné la consommation mais elle dépasse sans doute celle d’un Boeing 777 au décollage…

Les transformations aux éléments du châssis comme les suspensions, les différentiels et les freins sont à l’avenant et autorisent des virées hors route mémorables. Bon, je n’ai pas essayé ce Brabus mais j’imagine que c’est le cas! Après tout, cette chose s’appelle Crawler, le mode de traction le plus lent mais aussi le plus efficace en hors-route.

Seulement 15 de ces monstres seront construits par Brabus au coût de 1 000 000$ minimum l’unité. Je vais passer mon tour. Ça doit pas être ben, ben chaud en hiver…