Menu

Comment se planter avec style

Même si on semble en parler un peu moins depuis quelques mois, les voitures à conduite autonome continuent de se développer et de se répandre. Telsa, entre autres, est un fervent ambassadeur de la conduite semi-autonome. Toutes les marques ont aussi développé leur propre technologie.

Pour promouvoir une technologie du futur, et pour la tester à fond, rien de mieux qu’une série de course. Parlez-en à Nissan avec sa série Micra Cup. Ah non, s’cusez c’est un mauvais exemple. Depuis 2016, la série Roborace met en vedette des voitures de course électriques et 100% autonomes. On est loin de NASCAR…

Depuis le début de la série, les incidents semblent relativement rares. Sauf que le 29 octobre dernier, lors d’essais sur la piste de Thruxton, UK, une voiture de la Roborace s’est honteusement plantée. Et devant une caméra en plus. Après un tour de reconnaissance (initialization lap), la voiture s’est arrêtée comme prévu sur le côté gauche de la piste. Puis, en repartant, a été directement frapper le mur à droite. Comme un gars ben chaud.

Un ingénieur de l’équipe SIT (Singapore Institute of Technology), propriétaire de la voiture, a déclaré que le problème se serait situé entre le signal informatique envoyé à la direction et la direction elle-même. Il s’agirait d’une valeur NaN (Not a Number) qui aurait bousillé le programme de la direction. Lors du départ, les roues se sont braquées à droite et, deux secondes plus tard, la voiture mesurait quelques centimètres de moins qu’avant.

On apprécie l’explication de l’ingénieur. N’empêche qu’aucun radar, lidar ou capteur de quoi que ce soit n’a su arrêter la voiture avant le mur…

Finalement, assister ou écouter une course de voitures autonomes plus ou moins autonomes ça peut être très divertissant!

Partager
  • 22
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages