Menu

Dodge Ram SRT-10 2004 : Un classique à vendre

Bien avant les Ford Raptor et Ram 1500 TRX, il y a eu un pick-up extrême, une folie que seule Dodge pouvait se permettre, le SRT-10. Cette camionnette, qui était destinée au plaisir de conduire bien avant d’assumer le moindre rôle utilitaire, avait d’ailleurs été présentée au Salon de l’auto de Détroit 2002 comme une Viper avec une boîte de chargement!

Toujours est-il qu’un Dodge Ram SRT-10 est à vendre sur eBay. Si vous voulez un véhicule qui en impose et qui devrait prendre de la valeur dans les années à venir, c’est le véhicule parfait, d’autant plus que l’odomètre n’affiche que 11 349 km (18 200 km). Il est doté d’un V10 de 8,3 litres développant 500 chevaux et un couple de 525 livres-pied. Si ça impressionne aujourd’hui, imaginez il y a 17 ans! Heureusement, l’acheteur initial de ce SRT-10 a choisi la boîte manuelle à six rapports plutôt que l’automatique à quatre rapports. Il a aussi eu la bonne idée d’opter pour une cabine régulière, plus légère que la version Quad Cab.

Le SRT-10 à cabine régulière faisait le 0-96 km/h (0-60 mph) en 4,9 secondes en route vers une vitesse de pointe de 248 km/h (154 mph). Le quart de mille se faisait en 13,6 secondes à 171 km/h (106 mph).

Pour avoir pu prendre place à bord d’un Ram SRT-10 conduit par un pilote d’essai de Dodge sur une piste d’essai, je peux vous confirmer en trois copies notariées que la poussée en pleine accélération est très marquée, secondée par une sonorité à la fois envahissante et enivrante. Faire déraper l’arrière est un jeu d’enfant. Le ramener dans la bonne direction aussi, du moins si on sait juger l’angle du pied droit. Puisque ma petite ‘’ride’’ s’est passée en toute fin de journée, mon pilote m’a demandé si je m’objecterais si l’on terminait la session avec une série de donuts. Ne m’étant pas objecté, notre SRT-10 s’est rapidement perdu dans un écran de fumée qui sentait le bon pneu désagrégé.

Ah, si j’avais les moyens, je n’hésiterais pas à donner les 45 995$ US demandés!

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •