Menu

Après 15 ans inchangés et 2 ans d’absence

Nissan Frontier 2022

par JACQUES DESHAIES

Peu de voitures ou camions ont pu résister au temps. Du côté des Américains, Ford était le champion avec sa Crown Victoria et son Lincoln Town Car. Chez les Japonais, Nissan détient tout de même un rang enviable avec son Frontier. La dernière génération de la camionnette intermédiaire a vu le jour en 2005 et est demeurée la même tout ce temps jusqu’à sa disparition du catalogue à la fin de 2019. Pas de 2020 et de 2021. Il faut quand même souligner que Nissan (anciennement Datsun) était présent dans ce segment dès 1959 avec son Datsun 220. Le Frontier est venu s’installer en 1997 sous le millésime 1998. La camionnette intermédiaire en est à sa 3e génération.

Il renaît pour le millésime 2022 confortablement installé sur la même plateforme, mais sous une robe modernisée. Il ne révolutionne rien dans cette catégorie, mais offre ce que la clientèle demande. Un style moderne, une puissance bien dosée, un confort assuré et capable de marier commodités et aptitudes hors route. Tout cela à un prix compétitif.

Mais voyons de plus près ce nouveau Frontier. Au chapitre du style, il reprend les principaux attributs des autres membres du groupe soit le Rogue et le Pathfinder. Il propose un style plus musclé avec ses arêtes marquées et sa grille bien affirmée. Il est proposé en format cabine allongée et cabine double (crew cab). La boîte de chargement de 5 pieds ou de 6 pieds est livrable selon les versions choisies.

À l’intérieur, la présentation est moderne avec la simplification des commandes. Le tableau de bord monochrome propose un écran tactile multimédia de 9 pouces (sur certaines versions) tandis que la console centrale est plus logeable. Les fameux sièges zéro gravité de Nissan sont aussi offerts en équipement de série sur toutes les versions. Au chapitre des technologies, les applications Apple CarPlay et Android Auto sont de série tandis que le chargeur de cellulaire sans fils, le Wi-Fi et la chaîne audio Fender sont proposés dans les versions supérieures. Avec un choix de 9 couleurs et de plus de 80 accessoires, vous pouvez personnaliser votre Frontier à souhait.

Un seul moteur est offert soit le V6 de 3,6 de 310 chevaux et ses 281 lb-pi de couple. Sa capacité de remorquage est correcte avec ses 6490 lb. Complété par une boîte de vitesse à 9 rapports, ce groupe motopropulseur permet d’obtenir une consommation d’essence en légère baisse par rapport à la génération précédente. Le tableau indique 13,7 l/100 en ville et 10,6 sur la route. Au combiné, c’est 12,3 l/100 soit une diminution de 1,6 par rapport aux 13,9 l/100 du modèle 2019.

Face à ses concurrents directs, les Toyota Tacoma, Ford Ranger et Chevrolet Colorado, il offre une conduite agréable et un bon confort. La version Pro-4X se veut la mieux adaptée pour le hors route, mais je dois avouez que le modèle SV est le plus intéressant pour une utilisation quotidienne. Contrairement à certains concurrents, la boîte de 6 pieds est proposée avec la cabine double. Voilà un atout intéressant.

En terminant, la fourchette de prix se loge sous les 40 000$ pour la version de base tandis que celui au haut de la gamme, le Pro-4X commande une facture de 47 498$ en configuration cabine double et sa boîte de 5 pieds.

En résumé, il a une belle gueule, il est logeable et propose une belle finition intérieure. Sur la route, il est puissant, agile et capable de franchir des obstacles sans encombre. Comme camionnette de format intermédiaire, il a toutes les qualités pour se tailler une place de choix dans la catégorie.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •