Menu

Hyundai Ioniq 5 : Hyundai regarde vers le futur

Il aura fallu passablement de temps à Hyundai avant de se lancer dans la voiture 100% électrique. Autrefois, Hyundai lançait une mauvaise voiture et s’en servait comme ballon d’essai. Mais ce temps est révolu. Le futur multisegment Ioniq 5 devrait viser dans le mille dès son arrivée sur le marché d’ici la fin 2021.

Tout d’abord, même s’il s’agit d’un point de vue tout à fait subjectif, la Ioniq 5 est très jolie et son design est juste assez éclaté pour qu’elle se démarque dans la jungle automobile sans frustrer l’œil.

Deux batteries (58 kWh ou 77,4) pourront être liées à un seul moteur, situé à l’arrière, de 225 chevaux. Ou à deux moteurs (on en ajoute un à l’avant) ce qui amène l’écurie à 320 chevaux et octroie à la voiture un rouage intégral. L’autonomie ira de 350 km pour la batterie de base jusqu’à 480 pour la version de 77,4 kWh et roues arrière motrices.

Avec une borne de recharge rapide de 800 volts, la batterie pourra être rechargée à 80% en 18 minutes seulement. Tant qu’à être dans le domaine des volts, mentionnons que la Ioniq 5 sera dotée d’une prise 120 volts qui permettra de recharger ou d’utiliser son ordinateur, un fer à repasser ou une lampe de salon.

Même si les photos semblent montrer un véhicule compact, la Ioniq 5 est tout de même assez imposante. Son habitacle est même plus spacieux que celui d’une Ford Mustang Mach-E (3015 litres vs 1863, respectivement).

Hyundai a tout intérêt à ce que la Ioniq 5 soit un succès. Car la marque sud-coréenne va faire de Ioniq sa branche électrique. Après la 5, il y aura la 6 (une berline) et la 7, un VUS grand format.

Les prix canadiens n’ont pas encore été dévoilés.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •