Menu

Karlmann King… Que cé ça?

Dans le hall du Javits Center, hôte du Salon de New York, les badauds ont pu observer un véhicule pour le moins différent, le Karlmann King.

Cette chose mobile se veut l’interprétation routière d’un avion furtif. Nous sommes désolés, chers administrateurs de Karlmann, mais votre VUS est aussi furtif qu’un pylône d’Hydro-Québec en plein centre de la patinoire du Centre Bell.

 

La délicatesse du papillon

Toujours est-il que ce VUS repose sur le châssis d’un Ford F-550 Super Duty. Il mesure tout près de 6 000 mm (236 pouces) de long, 2 450 mm (96, 5 pouces) de large et 2 480 mm (97,6 pouces) de haut. Grâce à la carrosserie en fibre de carbone, Karlmann a réussi à maintenir le poids près de celui d’un papillon. Un papillon de de 4 500 kilos (9 920 livres)… dans sa version civile, imaginez qu’il existe aussi une version blindée qui ajoute environ 3 500 livres!

Pour déplacer ce monstre, le Karlmann King fait appel à un V10 6,8 litres à essence (les propriétaires de Prius commencent à sentir leur bras gauche engourdir…) de 398 chevaux, une écurie ridicule pour un si gros véhicule.

 

Le jugement, ça ne s’achète pas…

Tout aussi ridicule était la qualité de finition de l’exemplaire montré à NY. Le site jalopnik.com a même déclaré qu’il possédait la pire finition de tous les véhicules montrés au Salon. Faque si vous avez 2,2 millions de dollars à dépenser, une Bugatti me semblerait une bien meilleure option.  Ou mon Civic 2009. Selon Karlmann, une unité aurait déjà été vendue.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •