google.com, pub-6080911976552646, DIRECT, f08c47fec0942fa0 data-ad-client="ca-pub-6080911976552646"
Menu

Le Bronco de Gilles Villeneuve sera à vendre!

Gilles Villeneuve, le pilote automobile le plus populaire, le plus transcendant, le plus adulé de tous les Québécois ayant couru, toutes catégories confondues, était un maniaque de hors-route. Et par hors-route, nous ne parlons pas de petits rouages intégraux de nos VUS actuels. Non, Villeneuve aimait ça quand ça brassait, quand il devait se battre avec sa machine pour se sortir d’un immense trou de bouette, par exemple.

Un peu comme une personne riche a une maison dans chaque pays où il habite, Gilles Villeneuve avait un 4 x 4 dans chaque pays où il habitait. Au Québec, il possédait un pick-up Ford dont il abusait allègrement lors de ses visites dans la région de Berthierville. À Monaco, il s’amusait au volant d’un Ford Bronco qu’il avait fait venir du Québec.

Ce Bronco, qui avait été passablement modifié par notre pilote préféré, a été vendu par Joanne Villeneuve à un journaliste français deux années après le décès tragique de son mari. Le véhicule ne semble pas avoir été utilisé pendant une vingtaine d’années. Il y a environ 15 ans, Jean-Pierre Peyroux, un ancien co-pilote de rallye, a trouvé le Bronco et s’en est porté acquéreur. Ce n’est qu’ensuite qu’il a trouvé la plaque d’immatriculation du Québec et les ‘’enregistrements’’ de la SAAQ au nom de Gilles Villeneuve. Belle surprise!

Peyroux a alors eu l’intention de faire restaurer le véhicule mais, au final, rien n’a été fait en ce sens et il s’est retrouvé, une fois encore, abandonné.

Deux prestigieuses maisons d’encans, Sotheby’s et Aguttes, ont eu vent de l’existence du célèbre Bronco et s’y sont intéressées. Peyroux a choisi Aguttes et le Bronco sera mis en vente à Paris le 14 décembre prochain. Le prix de réserve sera de 100 000$, ce qui veut dire qu’en dessous de ce prix, le véhicule ne sera pas vendu.

Maintenant, la vraie question… Est-ce que ce Bronco devrait être restauré? Personnellement, je dirais non. Il en coûterait une petite fortune pour lui redonner sa beauté, sa solidité et sa fonctionnalité d’antan. Et après tout ça, que resterait-il de Gilles Villeneuve dans ce véhicule? Là, au moins, on peut se dire que l’on tiendrait le volant que Gilles a tenu, on manipulerait le levier de vitesse déjà manipulé par Gilles… La force de ce Bronco tient dans son histoire. Et on ne refait pas l’Histoire.

Les photos du Bronco actuel sont la propriété de Jean-Pierre Peyroux