Menu

La belle tentation du jour : une Porsche 911 GT2 1996

Le confinement au domicile a au moins un avantage : celui de pouvoir passer un peu plus de temps devant le téléviseur ou même devant votre l’écran d’ordinateur ou d’appareil intelligent. Pour les mordus de performance, cette nouvelle réalité fait en sorte qu’on peut se mettre à rêver au prochain joujou qui occupera notre temps dans quelques semaines ou même carrément de rêver à l’inatteignable.

La voiture dénichée sur le site d’enchères RM Sotheby’s aujourd’hui se retrouve dans la deuxième catégorie. Une Porsche 911 GT2 1996 est une bête à prendre avec des pincettes. Déjà, à l’époque, la vénérable 911 Turbo faisait déjà appel à un rouage intégral, mais comme le souligne l’annonce publiée sur le site de RM Sotheby’s, les différents programmes de course bannissaient petit à petit les voitures équipées de quatre roues motrices, à cause de leur domination sur les circuits du globe.

Le constructeur allemand a donc décidé d’imposer une diète à sa 911 la plus puissante. Le résultat intitulé GT2 est tout simplement ahurissant et c’est aussi ce qui explique la somme estimée pour la vente de ce bolide âgé de 25 ans ou presque. En effet, la firme spécialisée dans les enchères de prestige estime le montant de la vente à 950 000 $ en dollars américains, une jolie somme il faut l’avouer.

D’emblée, on remarque les appendices aérodynamiques supplémentaires sur la voiture (les ailerons avant et arrière, les ailes élargies, les jantes exclusives de 18 pouces de la compagnie Speedline), sans oublier le fait que les portières et le capot réalisés en aluminium pour sauver quelques livres. De plus, l’élimination des deux roues motrices avant, de la banquette arrière, ainsi que l’intégration des baquets sport à ajustement manuel ont contribué à cette réduction de poids (par rapport à la 911 Turbo) d’environ 500 lb.

La mécanique 6-cylindres à plat biturbo livrait tout de même 430 chevaux et 457 lb-pi de couple, tandis que la boîte de vitesses manuelle comptait déjà six rapports. Comme le mentionne également RM, le rapport poids/puissance de la GT2 était supérieur à celui de la Porsche 959 des années 80, un exploit digne de mention.

Seulement 194 versions pour la route de la 911 GT2 ont été assemblées. Cet exemplaire a été importé du Japon il y a quelques années aux États-Unis et compte seulement 30 113 km au compteur. Rappelons que cette 911 GT2 trône au sommet de la pyramide des Porsche équipées d’une motorisation refroidir à l’air.

Et puis, en ces temps d’incertitude, acquérir – ou simplement saliver en regardant les photos – un classique des années 90 se veut une activité totalement sécuritaire, à condition que le transfert de la voiture se fasse après la crise du COVID-19. Avis aux intéressés, l’enchère se termine ce samedi 28 mars.

Partager
  • 656
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    656
    Partages