google.com, pub-6080911976552646, DIRECT, f08c47fec0942fa0 data-ad-client="ca-pub-6080911976552646"
Menu

Thundertruck : À batterie et solaire

Nous vivons une époque pour le moins changeante, alors qu’une infinité de nouveaux constructeurs se lancent dans le marché de la camionnette et du camion électrique. Cette fois, nous vous présentons un camion électrique mais différent puisqu’il peut être rechargé par l’énergie solaire.

Ce camion est un 4×4 pur et dur qui peut facilement rouler dans le désert. Et comme les stations de recharge sont plutôt rares dans les déserts, c’est là que l’alternative solaire devient intéressante.

Fort de sa batterie de 180 kWh, le Thundertruck 4×4, construit par la marque Wolfgang a une autonomie de 400 milles (644 km). Les deux moteurs (un pour les roues avant, un pour les roues arrière) développent 800 chevaux et autant de couple, de quoi déplacer les 6 120 livres du mastodonte avec une certaine célérité. Il peut remorquer jusqu’à 7 500 livres (3 402 kilos). Au chapitre du hors-route, Wolfgang (je ne peux pas lire ce nom sans ajouter dans ma tête Amadeus Mozart, mais ce n’est pas très important pour la suite de cet article), Wolfgang, disais-je, parle d’une garde au sol de 14,5 pouces (36,8 cm), d’un angle d’approche de 48 degrés et d’un angle de départ de 82 degrés.

Pour les gens plus extrêmes, il existe un module qui ajoute deux roues, une batterie de 120 kWh et 1 400 livres (635 kilos) au véhicule, ce qui en fait un 6×6. Les deux batteries amènent l’autonomie à 560 milles (901 km). Le poids de l’ensemble? 7 560 livres (3 429 kilos), rien que ça… Au moins, il peut tirer jusqu’à 11 000 livres (4 990 kilos).

Le Wolfgang Thundertruck n’existe pas encore. Et il se pourrait qu’il n’existe jamais. Mais un camion avec des panneaux solaires qui le font ressembler à une chauve-souris, c’est cool, non?