Menu

Une Lamborghini Countach 1990 flambant neuve au Québec!

À la fin des années 90, entre un poster de Claudia Schiffer et un autre de Kelly McGillis, les murs de la chambre de nombre d’adolescents (et de quelques adolescentes) affichaient celui d’une Lamborghini Countach.

Aussi spectaculaire qu’inaccessible, comme les vedettes les plus hot de l’heure, la Countach était, et est encore pour plusieurs, la voiture de rêve parfaite.

En 1990, 25 ans après son introduction, la Lamborghini Countach était toujours aussi impressionnante à regarder. Moins à vivre selon ses propriétaires qui avaient entre les mains un paquet de problèmes de fiabilité. Quoiqu’il en soit, la Countach fait toujours son effet, en particulier chez ceux qui ont trippé sur elle dans le temps!

Rappelons que pour souligner les 25 ans de sa vedette, Lamborghini a créé une édition spéciale, construite à 657 unités seulement, facilement reconnaissable grâce à ses prises d’air latérales différentes de celles des années précédentes. Le moteur, un V12 5,2 litres développait 449 chevaux et 360 livres-pied.

Or, il est maintenant possible de s’en procurer une flambant neuve. Enfin, presque neuve. 135 km. En 30 ans. C’est 4,5 km par année, ça! Elle est tellement neuve que les sièges sont encore recouverts des plastiques d’origine.

La «carrière» de cette voiture est plutôt intéressante… Elle s’est d’abord retrouvée neuve chez John Scotti Automobiles en 1990 avec quatre autres Countach. À cause de la récession cette année-là, et de l’arrivée imminente de la Diablo, elle n’a pas trouvé preneur. Scotti a alors décidé de remiser les cinq voitures et de les ressortir quatre ou cinq ans plus tard. Ce délai passé, Scotti décide d’en vendre quatre et de conserver la cinquième, la noire qui nous intéresse aujourd’hui, pour sa collection personnelle. Plusieurs années plus tard, il la vend à un autre collectionneur. Ce dernier voulait commencer une collection de Lamborghini et il en a acheté quinze (oui, 15!) d’un coup! Et il voulait ardemment la Countach noire. Bon prince (et hommes d’affaires avisé), Scotti lui a cédé la voiture tant désirée. Six ou sept ans plus tard, lors d’une transaction avec l’amateur de Lamborghini, la Countach noire revient au bercail, les sièges toujours recouverts de leurs plastiques d’origine. Il y environ 5 ans, elle trouve un nouveau domicile… pour mieux revenir chez Scotti il y a quelques mois, toujours aussi neuve!

Le vendeur demande la bagatelle de 800 000$ CAD. À ce prix, outre les taxes, il faudra ajouter une mise à jour majeure – et assurément dispendieuse – de la mécanique, à moins que le nouvel acquéreur décide, lui aussi, de ne pas rouler avec la voiture.

La bonne nouvelle dans tout ça? Vous pouvez aller admirer cette Lamborghini Countach puisqu’elle est encore chez Lamborghini Montréal!

Partager
  • 2.2K
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2.2K
    Partages