Menu

Back to the Future : des voitures à la tonne

La trilogie Back to the Future (Retour vers le futur), qui met en vedette Michael J. Fox et Christopher Lloyd, respectivement dans les rôles de Marty McFly et le docteur Emmett Brown, a marqué l’imaginaire. Effectivement, qui n’a jamais rêvé de voyager dans le temps pour revivre quelques moments marquants de l’histoire ou faire un bond en avant pour découvrir le genre de monde qui nous attend?

C’est dans cette ambiance fantastique que nous transporte chacun des trois films du directeur Robert Zemeckis et du producteur Steven Spielberg. Et quelle meilleure façon de traverser le temps qu’à bord d’une voiture! La bagnole choisie pour ce film, la célèbre DeLorean, ne pouvait mieux symboliser l’image que l’on se faisait du futur à l’époque. Mais outre la présence et l’importance maîtresse de cette dernière, la trilogie Retour vers le futur nous fait aussi voyager à travers l’histoire de l’automobile et tente même d’imaginer le futur de notre moyen de transport favori.

Passionnés d’automobiles, effectuons un petit retour en arrière.

La DeLorean

Développée et introduite sur le marché par l’homme d’affaires et ingénieur américain John Z. Delorean, la voiture que l’on connaît n’a été produite que pendant deux années, soit 1981 et 1982. Elle fut le seul modèle développé par la DeLorean Motor Company, d’où l’acronyme DMC qui orne la grille de la voiture.

Bien que l’entreprise ait déclaré faillite en 1982 suite aux démêlés de son fondateur avec la justice, la voiture s’est trouvée immortalisée le jour ou elle a obtenu le rôle-titre du premier film Retour vers le futur. Ironiquement, les premières esquisses de machines à voyager dans le temps des concepteurs n’incluaient pas l’utilisation d’une voiture. On a même songé à ce que la machine soit un réfrigérateur, mais l’idée a été abandonnée. Robert Zemeckis raconte la suite : « Nous craignions que les enfants décident de s’enfermer dans des frigos alors nous avons opté pour quelque chose de plus mobile. »

C’est à ce moment qu’on a décidé d’y aller avec une voiture. Certains critères devaient toutefois être respectés. Parmi ceux-ci, le modèle retenu devait arborer des lignes futuristes. La DeLorean, avec ses portes-papillon et son design plutôt aérodynamique pour l’époque, répondait parfaitement aux critères recherchés par l’équipe de production. De plus, puisque seulement 9500 exemplaires de la voiture avaient été assemblés, les producteurs avaient entre les mains une voiture rare et exotique.

Au minimum, sept DeLorean ont été utilisées pour réaliser la trilogie. Trois d’entre elles ont servi au tournage du premier film, dont une pour les seules scènes statiques; ses pièces devaient pouvoir servir au cas où les deux autres bolides rencontreraient des problèmes. Une des DeLorean utilisées ne servait que pour les scènes filmées à l’intérieur de la voiture. Dans le troisième volet de la série, une autre DeLorean est impliquée dans une poursuite hors route avec des chevaux. Pour les besoins de la cause, la carrosserie a été montée sur un châssis de Volkswagen Beetle modifié pour les randonnées extrêmes.

Autres bolides

Cependant, la DeLorean n’est pas la seule voiture vedette de ce film. Qu’on pense au Toyota 4X4 dont rêve le jeune Marty McFly ou à la Ford 1946 décapotable de l’inimitable Biff Tannen pour réaliser que d’autres véhicules ont aussi, à leur façon, contribué aux succès remportés par ces films.

D’ailleurs, dans le cas du camion Toyota, il fait une apparition dans chacun des trois longs métrages. Pour les amateurs de petites erreurs cinématographiques, on remarque de légères différences entre le premier 4X4 Toyota qui repose dans le garage des McFly et celui que Marty conduit à la fin du troisième film; ce dernier n’a plus de plaque d’immatriculation à l’avant, ses phares de brousse sont recouverts d’un plastique protecteur et les barres tubulaires de la boîte sont désormais doubles. À la première apparition du camion (sur une remorque au début du premier film), on aperçoit les lettres Toyota inscrites sur la porte arrière. Ces lettres n’apparaissent pas sur le camion utilisé dans le troisième film.

Quant à la Ford Super De Luxe 1946 que conduit Biff Tannen, il nous semble que la même voiture est utilisée pour les deux premiers films. Elle n’apparaît pas dans le troisième volet de la série.

Ford Super De Luxe 1946 : Cette Ford Super De Luxe 1946 est la voiture du méchant Biff Tannen. Elle peut être aperçue dans les deux premiers films de la trilogie.

Le futur

Tout film traitant du futur est aux prises avec le même problème. Comment recréer une période qui n’existe pas encore? Voilà une tâche difficile. Dans Retour vers le futur, présenté pour la première fois en 1985, le futur, c’est 2015! Si nous avons aujourd’hui une très bonne idée de ce à quoi vont ressembler les voitures qui seront produites dans quatre ans, la tâche était beaucoup plus ardue en 1985. C’est comme si nous tentions de dresser aujourd’hui le portrait de notre parc automobile de 2041.

Toujours est-il que les concepteurs se sont laissés séduire par le rêve le plus fou de l’homme, soit la voiture volante. Dans le deuxième film, on a donc droit à une panoplie de modèles capables de circuler entre ciel et terre. Lorsqu’on s’arrête pour observer ces derniers de plus près, on découvre quelques supercheries.

Dans la municipalité de Hill Valley de 2015, les voitures supposées représenter le futur n’ont rien de vraiment futuriste. En fait, on découvre que la plupart sont des voitures d’alors, modifiées pour les besoins de la cause. Les Ford Probe, entre autres, sont omniprésentes. Une Ford Tempo se glisse même dans le décor! À vous de la repérer. Un prototype signé Chevrolet peut aussi être aperçu dans un arrière-plan.

Mais certes l’une des voitures les plus originales utilisées dans les scènes futuristes est cette Citroën DS 1972, transformée pour la cause en voiture taxi. Même maquillée, une Citroën demeure reconnaissable à des kilomètres à la ronde.

Conclusion

Pour tout amateur de voiture, les scènes de la trilogie Retour vers le futur demeurent des incontournables. On y dénombre des dizaines de voitures différentes, dont plusieurs sont originales et uniques.

Lors de votre prochain visionnement de cette trilogie, gardez l’œil ouvert; vous y verrez de véritables petits bijoux.

FICHE TECHNIQUE

Titre original : Back to the Future

Version française : Retour vers le futur

Année : 1985 (premier volet)

Date de sortie : 3 juillet 1985

Réalisateur : Robert Zemeckis

Durée : 116 minutes

Acteurs principaux : Michael J. Fox (Marty McFly), Christopher Lloyd (Doc Emmett Brown), Crispin Glover (George McFly), Thomas F. Wilson (Biff Tannen)

Budget estimé : 19 000 000 $

Recettes : 350 600 000 $ (1986)

Voitures vedettes : DeLorean 1982, Packard Custom Eight Victoria 1948, Ford Super De Luxe 1946, Toyota 4X4 1985

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •