Menu

Les bagnoles, le film : unique

Si vous êtes passionnés d’automobiles, vous faites partie de l’une des deux catégories suivantes : ceux qui ont vu le film Cars (les bagnoles) et ceux qui vont voir le film Cars. Autrement dit, si ce n’est pas déjà fait…

Oui, d’accord, les films d’animation ne sont peut-être pas votre tasse de thé, mais dans ce cas précis, il s’agit de bien plus qu’un simple film d’animation; Cars représente un hommage tout particulier à l’automobile, à son histoire, à sa place dans la culture américaine et au rôle qu’elle joue dans la vie de millions d’entre nous.

Cars, le film, c’est un miroir de l’Amérique.

En prime, le film est rigolo.

Bref, si vous n’avez pas encore vu Cars, on vous invite fortement à le faire; ça manque à votre culture… automobile.

Le synopsis, un prétexte

L’histoire de Cars gravite autour de la course automobile, du Nascar, plus précisément. Le film débute avec la dernière course de la saison. Au terme de cette dernière subsiste une triple égalité en tête du championnat. Les trois belligérants sont donc invités à participer à un round ultime afin de déterminer un champion.

 

L’épreuve finale a lieu à l’autre bout du pays et exige une traversée de ce dernier. Chemin faisant, Lightning McQueen, la voiture principale du film, se retrouve perdue au milieu de nulle part dans un petit village nommé Radiator Springs. C’est sa saga pour retourner dans la civilisation qui nous est racontée.

Route 66

Le village fictif de Radiator Springs est traversé par la célèbre route 66, la route qui permettait aux voyageurs de traverser le continent avant l’avènement des autoroutes. John Lasseter, le directeur de Cars, a voulu raconter au public comment certains de ces villages ont été carrément abandonnés avec l’apparition de l’autoroute. En voulant toujours aller plus vite, l’homme a oublié de s’arrêter et de regarder ce qu’il avait.

La métaphore qu’utilise John Lasseter pour illustrer le tout, c’est la course automobile; pour arrêter un coureur, il faut le contraindre, le forcer à s’arrêter. Quelque part, on sent que l’auteur aimerait que l’Amérique fasse de même.

Une pléthore de vedettes

Pour le reste, Cars met à profit les voix de nombreuses vedettes afin de donner vie à ses voitures. C’est donc avec plaisir qu’on entend les Owen Wilson, Paul Newman, Cheech Marin et Michael Keaton, entre autres. Et c’est sans compter sur la participation de plusieurs intervenants du milieu du Nascar; les amateurs reconnaîtront les voix de Richard Petty, de Darrell Waltrip et de Dale Earnhardt Jr, notamment.

Bonne route…

FICHE TECHNIQUE

Titre original : Cars

Version française : Les bagnoles

Année : 2006

Date de sortie : 9 juin

Réalisateur : John Lasseter

Durée : 117  minutes

Acteurs principaux : Owen Wilson (Lightning McQueen), Bonnie Hunt (Sally Carrera), Paul Newman (Doc Hudson) et Larry the Cable Guy (Mater)

Budget estimé : 120 000 000 $

Recettes : 461 981 126 $

Voitures vedettes : Hudson Hornet 1951, Porsche 911 Carrera 2002, Plymouth Suberbird 1970, Chevrolet 3800 1956

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •