Menu

Terminator 2 : le jugement dernier : une histoire de machines

L’histoire, en images !

Terminator 2, c’est une poursuite effrénée entre deux machines venues du futur. Pendant que l’une tente d’assassiner John Conner, un personnage clef du futur, l’autre tente de le protéger. Au passage, une foule de véhicules sont mis à profit, de la moto à l’hélicoptère, en passant par la voiture et le camion.

 

Le film s’ouvre avec une séquence qui se déroule dans le futur où une guerre violente oppose l’homme contre la machine, machine qu’il a lui-même créée. Puisque dans la réalité il est impossible de prédire l’avenir, on a toujours droit à de vieux véhicules décorés pour nous représenter les moyens de transport de l’avenir. Disons que c’est rigolo. Sur ce cliché, on aperçoit un Ford F-150 1980.

 

C’est à partir de ce futur que sont envoyés, à la fois la machine chargée de tuer John Conner, le futur leader de la résistance dans la guerre de l’homme contre la machine, ainsi que l’autre machine chargée de le protéger, celle incarnée à l’écran par Arnold Schwarzenegger. Lorsque le premier apparaît, il le fait entre deux remorques. Celle de gauche est une Peterbilt 379 alors que celle de droit est aussi une Peterbilt, mais le modèle précis nous est inconnu. Un 377, possiblement.

 

Au moment où s’apprête à apparaître la deuxième machine, la T-1000, celle chargée d’assassiner John Conner, un policier se pointe sur les lieux au volant de sa Chevrolet Caprice 1987. Le pauvre, il va devenir une de ses nombreuses victimes. La T-1000, qui peut prendre l’apparence des personnes ou des objets avec lesquels elle entre en contact, va adopter l’uniforme policier, ce qui va grandement faciliter ses déplacements. Sur le plan du scénario, cette idée a été tout simplement géniale.

 

La mère de John Connor, Sarah, est détenue dans un centre psychiatrique à haute surveillance. On la croit bien sûr folle, suite à ses allégations concernant la venue d’une machine sur terre, machine dont l’objectif était de l’éliminer. Ainsi, son fils, John, réside chez une famille d’accueil. Au début du film, on aperçoit le domicile de ces derniers et on remarque que leur voiture personnelle est une Chevrolet Camaro 1979.

 

Arnold Schwarzenegger, qui joue le rôle du bon Terminator dans le deuxième volet de cette série, met la main sur une motocyclette au début du film et c’est au volant de cette dernière qu’il se met à la recherche de John Connor. Il est impératif qu’il lui mette la main au collet avant l’autre machine qui est programmée pour l’éliminer. Sur cette séquence, le Terminator effectue un demi-tour sans avertissement sur la rue parce qu’il vient d’apercevoir John Connor à proximité. La manœuvre se fait au détriment d’une Chevrolet Caprice qui est forcée de faire un tête à queue pour éviter le Terminator.

 

John Conner se rend vite compte qu’il est pris en chasse par quelqu’un. Alors qu’il se sauve, la T-1000 « emprunte » ce Freightliner FLA 9664 1987 afin de se lancer à sa poursuite. À gauche sur la photo, on peut voir une Mercury Zephyr Z-7 1978.

 

Au passage, le Freightliner détruit tout ce qui se dresse devant lui, y compris cette Buick LeSabre 1979. On remarque dans Terminator 2, qui a été présentée en 1991, que la presque totalité des voitures détruites était en fait des voitures déjà pas mal amochées. Pourtant, ce n’était pas parce que le budget du film était limité. En fait, 91 millions de dollars lui ont été consacrés, ce qui représentait alors le triple du budget moyen d’un film pour l’époque.

 

Une autre manœuvre du Terminator, une autre victime en arrière-plan. Cette fois, c’est le conducteur d’une Ford LTD Crown Victoria 1983 qui doit faire des miracles pour l’éviter. La voiture est une autre minoune alors qu’on peut voir sur la photo qu’elle était déjà endommagée avant le tournage de cette scène. En fait, sur ce cliché, ce qui attire le plus notre attention, c’est la présence d’un Jeep Cherokee 1975 à l’arrière.

 

Quelle surprise, une autre victime du Freightliner! La victime nous provient cette fois de la compagnie Chrysler alors qu’un magnifique modèle Newport de l’année 1979 est sacrifié.

 

Pendant que John Connor tente par tous les moyens d’échapper au T-1000, on le voit se faufiler à travers la circulation. Cette scène en particulier nous fait voir un véhicule commercial signé Mitsubishi, soit un modèle Fuso FM 1984. C’est à ce moment dans le film que s’amorce la fameuse scène qui se déroule dans un canal asséché.

 

Alors que John Connor prend la direction du canal en question, il entend le vrombissement d’un moteur de camion. Lorsqu’il se retourne, il aperçoit le Freightliner qui s’apprête à défoncer un muret de béton pour se lancer à sa poursuite. La scène est hautement spectaculaire, mais pour ce qui est du réalisme, il faudra repasser. D’ailleurs, lors de la séquence suivante…

 

… on voit le Freightliner atterrir durement sur le pavé et lorsqu’on fait une avance image par image, on s’aperçoit que le train avant du mastodonte a cédé à la suite de l’impact avec le sol. Pourtant, il va continuer sa route. Pour ceux qui auraient la chance de connaître la région de Los Angeles, mentionnons que le saut du camion se déroule à l’intersection des rues Hayvenhurst et Plummer, dans la région de San Fernando Valley, à Los Angeles.

 

Alors qu’il file à toute allure dans le canal, le Freightliner continue de détruire tout sur son passage. Mais, au fait, que fait la carcasse d’une Ford Thunderbird 1983 à cet endroit?

 

C’est au volant d’une Harley-Davidson Fat Boy que le Terminator vient à la rescousse de John Connor. Ici, un saut spectaculaire, clairement réalisé par un double d’Arnold Schwarzenegger, un type dénommé Peter Kent, en l’occurrence.

 

Terminator 2 met en vedette Arnold Schwarzenegger et Edward Furlong, entre autres. Le film a pris l’affiche une première fois le 3 juillet 1991 et a été réalisé par James Cameron, l’homme derrière le Titanic. Un budget de 91 millions de dollars lui a été consacré et le film a rapporté plus d’un demi-milliard depuis.

 

Le Terminator vient finalement à la rescousse de John Conner et avant que ce dernier lui ordonne de s’arrêter pour recevoir des explications, les deux circulent sur la Harley-Davidson. Au passage, on peut apercevoir quelques véhicules dont cette Buick Electra 225 1970.

 

L’heure de l’explication est venue. John Connor est mis au courant de la situation qui l’attend dans le futur et des raisons qui expliquent la présence de deux machines à la présente époque. Alors que la discussion a cours, cette vieille Chevrolet Chevelle 1967 sert de décor… et de fauteuil.

 

John Connor ordonne au Terminator de l’aider à libérer sa mère, détenue dans une institution psychiatrique hautement surveillée. Les deux vont réussir leur mission, mais seront rejoints par le T-1000 à l’intérieur de l’hôpital. S’ensuit alors une autre poursuite incroyable où une machine, la T-1000, se lance à l’assaut de l’autre machine, au volant d’une autre machine, en l’occurrence une Ford LTD Crown Victoria 1983.

 

John Connor, sa mère Sarah, ainsi que le Terminator réussissent à prendre la fuite et à distancer le T-1000. Ils en profitent pour changer de véhicules au passage et mettre la main sur un autre bijou, soit cette Ford LTD Country Squire 1979.

 

Sur la photo précédente, on venait de les voir prendre la mesure d’un autobus. Ce dernier est de marque GMC. Le modèle est un PD 4107.

 

Le trio rejoint alors des amis qui leur fournissent des armes, question d’être prêts à livrer une ultime bataille au T-1000. Plusieurs véhicules passablement défraîchis jonchent les terrains de l’endroit où le trio se retrouve, donc cette Ford Bronco 1982.

 

Afin de renverser le cours de l’histoire et d’éviter la guerre avec les machines qui doit avoir cours en l’an 2029, Sarah Connor, accompagnée de son fils et du Terminator, convainc l’homme à l’origine du programme Skynet qui va mener à la révolution des machines dans le futur à détruire les travaux qu’il avait amorcés à ce niveau. Après s’être rendu chez lui, le groupe se rend dans les bureaux où se trouvent les documents et les programmes informatiques qui doivent être détruits. Puisque leur entrée dans l’édifice sécurisé où sont conservés lesdits documents et programmes ne se fait pas en douceur, les forces policières sont appelées sur place pour venir les arrêter. C’est simple, elles semblent toutes réunies pour l’occasion, y compris l’équipe d’intervention tactique qui se pointe sur les lieux avec ce Chevrolet Step Van.

 

Le trio réussit à s’extirper de l’édifice qui était assiégé, mais seulement pour être pris en chasse par le T-1000, qui lui a mis la main sur un hélicoptère, rien de moins. Rares sont les films qui proposent une poursuite entre un hélicoptère et un véhicule.

 

Au volant du Chevrolet Step Van, les trois héros du film vont être victimes d’un capotage. Lorsque ce dernier survient, une camionnette Chevrolet S-10 1982 doit s’arrêter d’urgence derrière eux. Elle va servir aux héros qui vont l’emprunter à son propriétaire afin de se sauver du T-1000, toujours à leur poursuite.

 

Quant au T-1000, il met la main sur n’importe quel véhicule qui peut lui permettre de poursuivre sa mission, soit d’assassiner John Connor. Le camion qu’il saisit vers la fin du film, le dernier qu’il pilotera, contient un chargement d’azote liquide.

 

La poursuite entre le Freightliner FLC 120 64 et le Chevrolet S-10 1982 est inégale. Elle va mener les belligérants dans une fonderie, là où la scène finale du film se déroule.

FICHE TECHNIQUE

Titre original : Terminator 2: Judgment Day

Version française : Terminator 2 : Le Jugement dernier

Année : 1991

Date de sortie : Juillet 1991

Réalisateur : James Cameron

Durée : 137 minutes

Acteurs principaux : Arnold Schwarzenegger (Le Terminator), Edward Furlong (John Connor), Linda Hamilton (Sarah Connor), Robert Patrick (T-1000)

Budget : 102 000 000 $

Recettes : 315 000 000 $

Voitures vedettes : Freightliner FLA 9664 1987, Harley-Davidson Fat Boy 1991, Chevrolet Caprice 1987, Freightliner FLC 120 64 T 1977

Partager
  • 18
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    18
    Partages