Menu

Briggs & Stratton Hybrid Concept Car : Une plate-forme provenant de Montréal!

La marque américaine Briggs & Stratton est surtout connue pour ses petits moteurs de tondeuses, souffleuses et autres accessoires du genre, mais elle a déjà tenté sa chance dans le domaine de l’automobile avec une voiture pour le moins particulière, la Hybrid Concept Car… 1980!

Il y a 40 ans, l’idée d’une voiture mue par deux sources d’énergie (essence et électricité) n’était pas nouvelle mais elle était pour le moins audacieuse. On pourrait même dire qu’elle était pratiquement vouée à l’échec. Et pour être bien sûre de ne pas réussir son coup, B&S a donné à sa voiture un style d’une étonnante excentricité.

Tout d’abord, le style. La carrosserie rappelle vaguement la Dodge Omni 024 de l’époque, surtout de l’arrière. Les portes et le pare-brise proviennent d’une Volkswagen Scirocco. Mais ce n’est pas ce qu’on remarque en premier! La voiture a six roues. C’était sans doute normal compte tenu que la plate-forme provenait d’un véhicule de livraison à six roues, le Marathon C360 fabriqué par Marathon Electric, une entreprise de… Montréal! Les deux roues situées le plus  à l’arrière ne servent qu’à soutenir le cadre portant les 12 batteries de 6 volts chacune.

Le moteur à essence de deux cylindres d’origine Briggs & Stratton évidemment, développe 18 chevaux (oui, oui, 18, il n’y a pas d’erreur de typo!) tandis que le moteur électrique développe… 8 chevaux. Bien que la voiture ne soit pas très lourde, 1 200 livres (544 kilos), les performances étaient lamentables. Au moins, la consommation était réduite, 25 mpg (9,4 L/100 km). L’autonomie pouvait aller jusqu’à 280 milles (450 km). Le système était hybride parallèle. Le conducteur pouvait, en activant un bouton, passer de l’un système à l’autre, à volonté.

L’aventure de Briggs & Stratton dans le domaine de l’automobile n’a pas été plus loin. La voiture serait encore la propriété de l’entreprise.

Partager
  • 112
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    112
    Partages